BONUS

BONUS



Dans cette partie du site, des textes qui n'ont été joué que brièvement, qui ont été publiée dans des revues, ou n'ont été publié nulle part.


La courte nouvelle Dans la rue fut publiée par la revue Points Critiques, n° 46, juillet-août 1991.

Le texte Le Jeu a été joué en introduction de Lara, un spectacle de danse de José Besprosviany.

Le texte Mort d'un théâtre fut une commande de l'Atelier Saint-Anne.

Le texte Amateurs et technocrates fut écrite pour une revue, un peu après l'affaire Dutroux et la marche blanche. Mais je ne me souviens plus pour quelle revue.

Du texte Au début, je ne me souviens absolument de rien. Je ne me souviens même pas l'avoir écrit.

Le texte Bruxelles, la fête était destiné pour la revue "Vivre à Bruxelles" du 15.9.98.

Le texte Monsieur Compère fut écrit à l'occasion d'une soirée donnée en l'honneur de Gaston Compère, à la Bellonne. (Bon, la date, je ne la connais plus du tout...)

Le petit monologue le Visiteur a été écrit comme lever de rideau, pour la tournée des Mangeuses de Chocolat en flamand.

Ligne Claire fut une pièce écrite pour Pierre Laroche et Didier Deneck, qui aurait du être mise en scène par Frédéric Fonteyne et produite par Pierre Hollemans (Audience ASBL). Je ne suis pas parvenu à terminer l'écriture de cette pièce, pour des raisons que j'expose dans une lettre qui est jointe au texte.

L'essai Le Regard de l'Autre était, me semblait-il, le texte définitif sur les regards extérieurs pendant l'élaboration d'une oeuvre d'art. J'ai du me tromper: cela ne semble intéresser personne...

J'ai longtemps caressé l'idée d'une carrière de très très mauvais poète. Ces très mauvais haïkus, composés pour une fête que donnait Frédéric Fonteyne, permet d'envisager ce que cela aurait pu donner...

Un véritable bonus! Une partie qui j'ai retiré de mon dernier roman, "Johnny Bruxelles". Cette partie était amusante, éclairante pour le personnage principal, mais j'ai du la retirer pour des raisons d'équilibre.


Un journal semi-fictionnel, le journal de l'alpha mâle, que je tins entre avril et décembre 2010.

Si quelqu'un peut me donner plus de renseignements sur les textes dont j'ai oublié la provenance, il peut me donner plus de précision.